De quoi s’agit-il?

De quoi s’agit-il?

Voici la carte des projets éoliens recensés par les collectifs d’opposants en Creuse. Chaque marqueur correspond à un parc éolien. Pour plus d’informations (nombre d’éoliennes prévues, puissance, état d’avancement, etc.), cliquer sur le marqueur, puis sur le nom de la communauté de communes correspondante.

Comme vous pouvez le constater, l’éolien industriel débarque massivement dans la Creuse, au profit de son principal investisseur: le monde de la finance internationale.

Pourtant jusqu’à aujourd’hui nous étions épargnés:

  • car il y a très peu de vent! Même lorsqu’il est fort « en moyenne » comme le vent du Sud, il est souvent en rafales et de directions toujours changeantes, donc il ne convient pas. L’absence de moulin à vent n’est peut-être pas un hasard;
  • car la nature et l’environnement sont préservés, ce qui attire justement les personnes qui fuient les villes, l’industrie et les éoliennes;
  • car nous sommes sur des passages exceptionnels d’oiseaux migrateurs. Par exemple l’observatoire de Flavignac situé au sud de Limoges (à peu près sur le même couloir migratoire que Guéret) a dénombré 77240 grues cendrées en 2020, alors qu’il est actif « seulement » 1 à 2 heures presque chaque jour;
  • car le réseau électrique est déjà saturé et qu’il n’est pas conçu pour ça, parce que nous sommes déjà des gros producteurs d’hydroélectricité;

L’éolien c’est quoi?

Une éolienne est un dispositif de conversion de l’énergie du vent en énergie électrique:

  • Avantages: permet de bénéficier d’une source d’énergie théoriquement infinie et disponible partout.
  • Inconvénients: énergie dispersée donc coûteuse à capter, fonctionne de manière aléatoire, production décorrélée des besoins, faible durée de vie…

Dans la version industrielle, les éoliennes mesurent aujourd’hui entre 150 et 240 mètres de haut, chaque génération est plus haute que la précédente (« amélioration » censée résoudre à chaque fois le problème de la « productivité décevante ») :

  • Avantages: crée de nombreux emplois industriels en Chine en Allemagne et au Danemark;
  • Inconvénients: non rentable donc financé par de la dette publique et des subventions publiques, industrie très polluante (mines, hydrocarbures, chimie, …), massacre des paysages, fragilisation du réseaux, …

Une éolienne n’est pas écologique

Avec un taux de renouvellement à seulement 15 ans, c’est une mine de déchets, par éolienne:

  • 1500 tonnes de socle en béton qui restent indéfiniment;
  • 60 tonnes de déchets toxiques, non recyclables et dont on ne sait pas quoi faire (époxydes, etc.);
  • 600 à 1700 kg des éléments les plus rares sur la Terre qui sont indispensables dans les aimants des générateurs, mais dont l’extraction et l’enrichissement ont de graves conséquences sur l’environnement.

L’énergie éolienne n’est pas une transition

C’est juste une manière au goût du jour de produire encore plus, afin d’exporter encore plus.

Propriétaires, attention!

Pourquoi ils n’achètent pas les terrains? Que se passera-t-il dans 15 ans?

Attention à :

On aimerait croire que l’on vit dans un conte de fée, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Si vous êtes propriétaire et que vous souhaitez changer d’avis et dénoncer votre contrat, contactez-nous.

Une boite de pandore

Si on en accepte une, cinq ans plus tard il y en a cinq, puis vingt, … C’est ce que l’on peut observer partout ailleurs. Les tailles des zones d’études démesurément grandes laissent à penser que c’est planifié dès l’origine.

L’éolien pille les ressources minières

Les ressources minières, industrielles et énergétiques mises en œuvre pour les éoliennes sont dantesques! Et cela à tous les niveaux: de la fabrication, du câblage des parcs, des modifications qu’elles imposent au réseau, de leurs transport depuis la Chine ou l’Allemagne, etc.

Et les mines ce n’est pas seulement au bout du monde! Voir www.stopmines23.fr.

L’éolien déstabilise le réseau

Le réseau électrique n’est pas pensé pour ça. À cela s’ajoute des implications financières désastreuses pour les autres producteurs, hydroélectricité incluse.

Une opposition totale

Les enquêtes publiques d’Anzême et de Saint-Fiel ont montré que le consensus est total! Tout le monde est contre: riverains, propriétaires de maison secondaire, vacanciers; agriculteurs, vétérinaires, ingénieurs; associations d’écologie, de chasse, de sports… Personne n’en veut!

Tous sauf … Les élus!!!

Seule exception: les élus. Certains élus soutiennent ces projets fous!

Fort heureusement tous sont pas dans ce cas. Nous les encourageons à le faire savoir et à nous transmettre leurs témoignages, plusieurs idées sont également présentées sur la page Agir.

Dans la joie et la bonne humeur

Certes ce ne sont pas des nouvelles joyeuses. On pourrait faire comme si de rien n’était, éviter d’y penser, se dire qu’on finit par s’habituer à tout; mais ce n’est que la voie de la souffrance et des regrets.

On se sent nettement mieux dès l’instant où l’on décide d’agir. Même si on fait trois fois rien, c’est déjà énorme.
Et nous ne sommes pas seuls! On peut agir ensemble, dans la joie, efficacement et légalement. Voir la page Agir. Et pour approfondir voir la page Infos.

En fin un peu d’humour 🙂